Réinitialiser

Proprietes à louer à Semlalia

Trier par:
132 results

Propriétés à louer à Semlalia

Le secteur minier est en plein développement dans la région Marrakech-Safi. Les énergies renouvelables ne manquent pas à l’appel non plus. En effet, la région compte désormais sur ce secteur autant que sur celui du tourisme.

Une stratégie du secteur de l’énergie et des mines a vu le jour en 2017. Cette stratégie tient compte de la réalité nationale et de l’intérêt de donner un coup de pouce aux PME et TPE minières pour en faire, ainsi, un levier dans les phases de l’exploration et de la recherche. Le ministère, pour sa part, garantit une gestion rigoureuse des titres miniers et principalement à la mise en place d’un guichet unique. Parallèlement, il s’implique à faciliter l’accès à l’information géologique qu’il faut développer.

Par ailleurs, la région Marrakech-Safi avance à grand pas au niveau du programme de cartographie géologique. Cette dernière a, en effet, un taux de couverture de 53% et de 15% pour la cartographie géophysique ainsi que 5% pour la cartographie géochimique. Ajouter à cela, le renforcement de cette infrastructure par la réalisation de 7 cartes géologiques et une géotechnique, ainsi que la numérisation de 4 cartes géologiques. Le tout pour un budget de 9,85 MDH.


Propriétés à louer à Semlalia
Propriétés à louer à Semlalia

Propriétés a louer a Semlalia

L’activité minière, dans la région de Marrakech-Safi, porte également sur la production du phosphate, et sur d’autres produits dont le plomb, le zinc, le cuivre, la barytine et le sel. Le secteur minier offre près de 10.000 emplois et des recettes en termes d’exploitation à la hauteur de 25 MDH dans la région en l’année 2016. Plus encore. Le projet de production d’acide phosphorique à Safi a employé 600 personnes. Il a nécessité un investissement de 30 MMDH. Ajouter à cela, le projet de la mine de Kharouba qui a créé une centaine d’emplois pour un investissement de 46 MDH.

En gros, le secteur minier porte sur plus de 658 permis dont 64% sont des permis de recherches et 35% d’exploitation. À peu près 27% du secteur est détenu par l’Onhym, 21% par les particuliers, 15% par la société Managem, 10% par la société minière Saksaoua et 27% par d’autres sociétés minières.

De plus, il est à savoir que l’activité minière porte également sur d’autres produits tels que le gisement polymétallique de la mine de Draa Sfar.